Location chambres d'hôtes en guadeloupe : Logo Nou Cinq
  Facebook Twitter Youtube

 

mercredi, 29 juin 2016 05:05

Guadeloupe : le Tourisme et l'Agriculture pour relever l'économie guadeloupéenne !

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Comme dans tous les pays du monde, l’économie de la Guadeloupe est aussi confrontée à des difficultés qui peuvent être résolues si les bonnes mesures sont prises par les pouvoirs publics et acteurs économiques opérant dans  le pays. Déjà on sait que le Tourisme et l'Agro-industrie sont des leviers pour la relance économique. 


 Cette situation économique se fait traduire par plusieurs facteurs, mais les plus importantes sont le  taux de couverture des importations par les exportations qui était de 6% en 1996 et le taux de chômage qui est passé à 23,7% en 2015. Parmi les pays de l’union européenne les plus touchés par le chômage, la Guadeloupe occupe la seconde place. Selon les statistiques, le nombre de demandeurs d’emploi était de 51 860 personnes en 2010 ce qui a favorisé l’augmentation du taux de chômage à 23,7% de la population, donc une lourde augmentation de plus de 11% par rapport à l’année 2009. Ainsi, on peut dire que 5 sur 10 jeunes Guadeloupéens sont au chômage.

Longtemps facteur de développement économique du pays, l’agriculture ne survie plus que grâce aux soutiens de l’Etat et des collectivités locales. Les industries étant moins nombreuses et sont destinées essentiellement  au secteur agroalimentaire, les guadeloupéens ont pris tendance à dire que « la canne a sucre est notre sidérurgie ». Les deux plus grosses productions de l’île de Guadeloupe, notamment la banane et la canne à sucre connaissent une crise. Les activités maraîchères et la culture fruitières ne peuvent pas à elles seules couvrir les besoins des populations. De ce fait elle importe plus de deux millions de tonnes de légumes et fruits chaque années.

L’industrie guadeloupéenne représentait en 2006 5,4% de la valeur ajoutée et 7% des emplois, ce développement était favorisé en partie par les lois de la défiscalisation. La Guadeloupe compte de nombreuses zones industrielles dont les activités les plus pratiquées sont dans l’agglomération Pontoise sur le site de Jarry et dans la commune de Baie-Mahault. Cette zone représente plus de 70% des emplois durant ses dernières années.

 Le tourisme en Guadeloupe reste aussi un secteur à promouvoir car il contribue à l’économie du pays ainsi que à son développement culturel. Le nombre de visiteurs qui ne cesse d’augmenter d’années en années prouve aussi bien que l’île  attire les investisseurs à venir s’investir dans la région, permettant ainsi son émergence économique. En 2007, le trafic des passagers à l’aéroport Pôle Caraïbes avait progressé de plus de 6% soit l’effet du développement du tourisme. Cela a permis aussi aux hôtels, commerçants, transporteurs et autres de faire bon chiffre d’affaire. Les principaux visiteurs de l’île de Guadeloupe sont les Français avec un taux supérieur à 80% devant les Italiens et les Belges.

 Cependant, malgré cette situation économique de la Guadeloupe, elle reste parmi les îles les plus stables et riches des Caraïbes, elle est en zone défiscalisée c’est-à-dire n’est pas soumis aux charges l’impôts. Ainsi nous pensons donc que le Tourisme est une des clés de la relance de la Guadeloupe, il fait déjà ses preuves et le meilleur est à venir. 

Chiffres tourisme 2017 : 

La destination France conserve le premier rang mondial en 2016, avec 82,6 millions d’arrivées de touristes internationaux, et le cinquième rang en termes de recettes (38,4 milliards d’euros).

 

Merci pour votre visite, toute la Guadeloupe vous est reconnaissante !!! 

Lu 1300 fois Dernière modification le mercredi, 31 janvier 2018 11:09