Location chambres d'hôtes en guadeloupe : Logo Nou Cinq
  Facebook Twitter Youtube

 

samedi, 13 mai 2017 09:08

Archipel de Guadeloupe : terre d’opportunités

Écrit par Rédaction Nou Cinq
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La Guadeloupe présente de nombreux atouts pour son développement. Il offre de ce fait des opportunités énormes pour les investisseurs nationaux et étrangers.

Son climat est tropical et tempéré par les vents en provenance de l’océan atlantique. Les températures varient vont avec la variation des pluviométrique qui est facteur déterminant dans le climat de l’ile de la Guadeloupe. De janvier à juin, la Guadeloupe est dans la saison sèche (hiver) et la saison des pluies intervient de juillet à décembre, période qui correspond à la période cyclonique.

Sa population

En Guadeloupe, on retrouve toutes les nationalités du monde. Aussi, les métis, les noirs, le blancs, les indiens, bref toutes les couleurs ou race y sont. Elle est donc une terre d’accueil et de métissage qui reçoit tout le monde. Elle est pays d’une très faible population qui n’a pas encore atteint la barre de 500 000 habitants. Sa population est accueillante, dynamique et travailleuse. Ses deux principaux pôles sont Basse Terre à l’ouest et Grande Terre à l’est.

L’économie

L’économie de l’île de la Guadeloupe se repose essentiellement sur l’Agriculture et le Tourisme qui est d’ailleurs un secteur important dans les économies mondiales. Ses deux secteurs d’activité représentent à ce jour environ 15% de l’emploi et de la valeur ajoutée du pays. En ce qui est du secteur du tourisme, plusieurs opportunités sont offertes aux investisseurs. Les hôtels comptent aujourd’hui plus de 8 500 chambres dont la majorité se trouve à Grande Terre avec une concentration au Gosier. Donc, pour ceux qui viennent pour le tourisme ou pour investir , pas besoin de s’inquiéter pour le logement car la Résidence Nou Cinq est là pour vous accueillir avec son service de location de chambres d'hôtes en Guadeloupe.

En ce qui concerne l’agriculture, les filières dominantes sont la banane et la canne à sucre. Mais en ce moment, la banane rencontre d’énormes difficultés, c’est ce qui explique la baisse des revenus de ce secteur. La distribution et le commerce occupe aussi une place de choix dans l’économie Guadeloupéenne.

Lu 508 fois Dernière modification le mardi, 02 mai 2017 09:32